Technologies de plasma atmosphérique pour l'élimination des cyanures dans les procédés d'extraction de l'or

Le cyanure (CN) est largement utilisé par les entreprises d'extraction de l'or comme complexant dans les processus de lixiviation. Toutefois, le CN doit être éliminé à long terme en raison de sa toxicité élevée et des risques qu'il présente pour la vie aquatique (domaine d'intervention 5). Plus spécifiquement, la présence fréquente de sulfures dans les minerais d'or (par exemple "réfractaires") accélère la consommation de CN. Même si les CN sont généralement éliminés des effluents par l'utilisation de bassins de décantation et de procédés de détoxification, la dégradation des CN entraîne la production de thiocyanates et de nitrates qui ne peuvent être rejetés qu'à de faibles concentrations. Des alternatives au procédé de cyanuration doivent être développées pour atteindre la conformité environnementale.

Dans ce projet, le procédé de cyanuration sera remplacé par une procédure de lixiviation utilisant le thiosulfate, un réactif chimique beaucoup moins toxique que le CN. Les minerais d'or des partenaires industriels canadiens seront lixiviés avec des thiosulfates, puis concentrés par des résines. Les solutions de lixiviation seront traitées par un nouveau réacteur à plasma atmosphérique en usine pilote, qui convertit les ions d'or en nanoparticules d'or (innovation : FA2). Au lieu de s'appuyer sur du charbon actif, la nouvelle technologie utilisera le plasma comme technologie de "stripping" de l'or. Le nouveau procédé pourrait éliminer les contaminants CN et nitrates des effluents du processus d'extraction de l'or. Il a le potentiel d'éliminer l'utilisation du charbon actif dans le processus de stripage ionique de l'or, qui est la troisième source de GESe dans l'industrie de l'extraction de l'or (FA1). Les 3 objectifs majeurs de ce projet sont :

1) Développer un réacteur à plasma atmosphérique adapté à des expériences en usine pilote, permettant la récupération de l'or à partir de solutions de lixiviation à base de thiosulfate (TS) provenant de l'industrie de l'extraction de l'or ;

2) Développer une étape de pré-concentration pour les solutions de lixiviation à base de TS produites à partir du minerai ; le procédé sera basé sur l'utilisation de résines, d'éluants et d'osmose inverse, et améliorera la concentration jusqu'à un niveau accessible au traitement plasma ;

3) Évaluer la performance économique de la nouvelle approche technologique, en comparaison avec le procédé actuel de lixiviation au cyanure.

Galerie